Régularisation des clandestins : confusion et embarras au PS

Publié le par raph39

A moins de quatre semaines du premier tour, les Français ne savent toujours pas quelle est la ligne du PS et de sa candidate en matière d’immigration. Sur ce sujet important comme sur tant d’autres, Mme Royal n’a manifestement pas les idées claires. Dimanche, lors du « Grand Jury » RTL-Le Figaro-LCI, la candidate socialiste affirmait de façon catégorique que la régularisation des familles devait suivre la scolarisation des enfants, se prononçant ainsi pour des régularisations massives (au moins 100.000 familles concernées) et la reconnaissance d’une nouvelle filière d’immigration clandestine.

 

Quelques heures plus tard, François Hollande, Jean-Louis Bianco et Jean-Pierre Chevènement prenaient ouvertement leurs distances avec Mme Royal, en expliquant laborieusement qu’il n’y aurait pas de régularisation automatique, mais seulement des examens « au cas par cas ». La candidate socialiste ne semble plus trop savoir où elle en est, puisqu’elle est elle-même finalement revenue sur ses propres déclarations. Qui faut-il croire : Mme Royal, candidate officielle du PS ? Celle du dimanche soir ou celle du lundi matin ? François Hollande, Premier secrétaire du parti ?  Jean-Louis Bianco, directeur de campagne ? Jean-Pierre Chevènement, nouveau mentor de la candidate ?

 

Face à l’inconstance et à la confusion des socialistes, la ligne de Nicolas Sarkozy a toujours été très claire : les étrangers qui n’ont pas de papiers ont vocation à quitter le territoire. Il  est irresponsable de prétendre accueillir sans limite des personnes à qui nous n’avons ni logements ni emplois à offrir. La vérité, c’est que le PS et sa candidate n’ont toujours pas de projet politique clair à proposer aux Français. Il est pour le moins inquiétant de constater que plus on approche de l’élection, plus la gauche est floue sur ses intentions.

Publié dans sarkozy-2007

Commenter cet article

Damien39 28/03/2007 23:10

Excuse moi du double post Raph, mais j'ai une vidéo qui résume bien ma pensée et de celle de tous les Socialistes, et gauchistes je dirais même, et qui je crois, est la vérité :http://www.youtube.com/watch?v=IVeY3kXez6E

Damien39 28/03/2007 22:56

Raphaël, pour l'immigration et pour les emplois etc... Comme je te l'ai déjà dit, s'il y avait un peu plus de solidarité de la part des grands actionnaires et Cie, ils pourraient aider les pays pauvres à se développer, et tous ceux qui veulent venir en France seraient bien moins nombreux...Pour les 35h... Les patrons n'ont pas joué le jeu, on demande aux ouvriers de faire le même travail à 35 qu'à 39 au lieu d'embaucher. C'est pas ce qui était prévu... Je peux concevoir que pour les PME et TPE ce soit difficile, mais pas pour les grands groupes ou même les grandes surfaces.Et une chose que je ne comprends pas : comment le chômage va-t-il baisser si un fonctionnaire sur deux n'est pas remplacé ? C'est contradictoire ca aussi.Pour ce qui est de la croissance, elle se créé aussi par la montée des salaires qui permet d'augmenter le pouvoir d'achat, et donc de relancer l'économie. Pas besoin de travailler plus. Et ca, c'est la proposition du PS.

Damien39 28/03/2007 09:33

Je dois partir jte répondrai plus tard (ou peut-être ce soir si on se voit sur msn, après 22h pour moi ce soir... Bonne journée.

Raph39 28/03/2007 09:17

Je reviens quand même sur l'immigration. En posant une question :
Croyez vous que la France PEUT (et n'ont pas VEUT) accueillir tous ceux qui veulent venir chez elle ?
Si oui : comment fait on pour leur donner un emploi et un logement ?
Si non : comment fait on un choix de ceux qui peuvent et de ceux qui ne peuvent pas venir ?
Pour moi l'immigration choisie et la solution la plus réaliste et la plus courageuse. Je m'explique : en toute logique on ne peut pas accueillir tout le monde et donc il faut choisir. Et le choix de n'accepter que ceux qui pourront vivre décemment en France me parait etre le plus responsable !

Raph39 28/03/2007 08:57

Je vois que pour ce qui est de l'immigration on aura du mal à se conprendre et chacun reste avec sa vision des choses bien différente !
Et je vois que sur le travail on a pas la même vision. En effet je ne crois pas que c'est en partageant le travail que l'on résorbera le chomâge et beaucoup seront des travailleurs pauvres et se sera la misère. (pour preuve les 35 heures)  Je part du principe que le travail des uns génère le travail des autres. En effet plus tu travailles plus tu dépenses dans autres choses que les "dépenses courantes" et donc tu créés de la croissance qui créé de l'emploi. C'est une tout autre vision de l'économie !