Ségolène Royal n'a pas convaincu sur TF1 lundi !

Publié le par raph39

54% des sondés du 7e baromètre LCI-Opinion Way-Le Figaro n'ont pas jugé la candidate PS convaincante lors de "J'ai une question à vous poser".

En revanche, il y a deux semaines, 79% avaient trouvé son rival de l'UMP convaincant, dont 69% des sympathisants de gauche.

Avec près de 9 millions de téléspectateurs, la candidate PS a battu le record pour une émission politique à la télévision lundi soir lors de "J'ai une question à vous poser". Mais comment a-t-elle été perçue sur le fond ? Pour la majorité des sondés d'Opinion Way-Le Figaro-LCI, elle n'a pas été "convaincante" (54% contre 45%) et a eu du mal à se montrer "compétente" (52% contre 47%). A titre de comparaison, Nicolas Sarkozy était apparu "convaincant" pour 79% des personnes interrogées lors de sa prestation. En revanche, la candidate PS est apparue "sympathique" pour 81% des Français et "proche de (leurs) préoccupations" pour 56%.

Interrogés sur les raisons pour lesquelles Ségolène Royal est critiquée, les réponses sont partagées : 35% des sondés estiment que cela provient du fait qu'elle semble ne pas avoir les "qualités d'une pPrésidente de la République", 33% car c'est une femme et 31% car ses "propositions ne sont pas jugées pertinentes". Concernant l'immigration, 72% des Français considèrent que les propositions de Ségolène Royal sont "assez différentes" de celles de Nicolas Sarkozy. 60% (contre 37%) soulignent également qu'elle a eu raison de dire que la France et l'Europe devaient "enfin mettre en place des politiques de co-développement".

Source TF1.fr

Publié dans sarkozy-2007

Commenter cet article

steph 25/02/2007 15:28

Précision essentielle sur la valeur de ce sondage.Les sondages ordinairement publiés par les médias sont réalisés par de grands instituts, sur la base de la méthode des quotas, ce qui leur permet d'essayer (assez mal) d'être représentatifs de la société française. Le sondage évoqué dans ce post n'est qu'un sondage internet, comme nous en faisons tous en cliquant, une fois voire plusieurs, au passage, sur un site. Il n'a donc strictement aucune valeur représentative, ni pour M. Sarkozy, ni pour Mme Royal.La seule question valable est donc celle-ci : comment se fait-il que des médias, qui s'étaient jusque-là refusés à des publications aussi fantaisistes, aient répandu ces chiffres ?