Nicolas Sarkozy à Strasbourg : "la France ne peut rien sans l'Europe"

Publié le par raph39

En meeting à Strasbourg mercredi soir, il a plaidé pour une Europe qui "ne doit pas être le cheval de Troie de la mondialisation".

Nicolas Sarkozy était mercredi soir à Strasbourg, pour parler d'Europe. Prenant pour référence les actions pour l'Europe Jean Monnet -dont il se "sent l'héritier"-, du général De Gaulle -qui "a accompli la vraie réconciliation avec l'Allemagne"- ou encore de Maurice Schumann, le candidat de l'UMP a dit vouloir relancer l'Europe "contre la mondialisation".

Selon lui, "la crise de l'Europe n'est pas Néerlandaise, pas Française, elle est Européenne. La crise n'est pas institutionnelle, elle est politique, elle est morale, elle est culturelle. C'est une crise de la civilisation européenne", qui est "responsable du rejet de la Constitution". "L'Europe est un idéal" auquel il n'a "pas l'intention de renoncer au prétexte qu'il y a une incompréhension entre l'Europe et tant de nos compatriotes", a-t-il expliqué devant quelque 7.000 personnes qui scandaient "Sarko président", se disant "Européen de coeur, de raison, de convictions".

C'est pourquoi, cette crise "grave" doit "être résolue sans attendre", sinon "l'Europe risque de mourir". Or "la France ne peut rien sans l'Europe". Mais "si l'Europe ne change pas, il n'y aura plus d'Europe". Pour "débloquer l'Europe institutionnellement", il a redit qu'il voulait soumettre pour ratification au Parlement un "traité simplifié de nature institutionnelle", ceci "dès l'été 2007".

 

Redisant son opposition à l'entrée de la Turquie dans l'UE, Nicolas Sarkozy a ensuite affirmé : "Si je suis élu, je défendrai une Europe politique, donc une Europe qui a des frontières", mais aussi une "Europe économique". "Les Etats-Unis savent protéger et promouvoir leurs intérêts (...) Ce que les Etats-Unis font, pourquoi l'Europe ne le ferait-il pas ?", s'est-il interrogé, mettant en garde "tous les candidats" contre toute "démagogie" sur la question européenne.

source TF1.fr

Publié dans sarkozy-2007

Commenter cet article