Une victoire qui nous oblige

Publié le par raph39

La victoire de Nicolas Sarkozy « nous oblige à faire tout ce que nous avons dit dans cette campagne. Nous avons l'obligation de faire » a assuré Valérie Pécresse, porte-parole de l’UMP.
Toutes les réactions

Dominique de Villepin : « cette très nette victoire exprime un choix clair des Français en faveur d'un homme, de ses idées et de notre famille politique ».

Jean-Claude Gaudin : « en élisant Nicolas Sarkozy à la présidence de la République avec une forte majorité, les Français ont choisi le projet le plus convaincant et le seul candidat susceptible de faire bouger la France et de répondre à leur préoccupations. Ce choix (...), je ne doute pas qu'ils le confirmeront dans cinq semaines en donnant à Nicolas Sarkozy, lors des élections législatives de juin, la majorité parlementaire dont il aura besoin pour réussir à faire de la France un pays qui gagne à nouveau »

Brice Hortefeux : le fort taux de participation aux deux tours de l’élection présidentielle démontre que « la France est redevenue un exemple de civisme aux yeux du monde entier ». « Lorsqu’on rassemble aussi largement, cela signifie que nous avons des devoirs particuliers (...). Nicolas Sarkozy l'a dit dans son message : on doit dans ces cas-là avoir la main ouverte et tendue. On doit être tolérant, on doit être respectueux, on doit être ouvert, on doit être le plus large possible ».

Jean-Pierre Raffarin : « Les Français ont clairement fait le choix d’un homme et d’une politique. Il faut maintenant qu’ils lui donnent les moyens parlementaires de réaliser ses réformes ».

Alain Juppé : ce résultat est « une belle victoire pour la démocratie avec notamment la mobilisation des jeunes. C'est le signe que la démocratie représentative se porte bien, et c'est très rassurant ». Les Français doivent désormais  « donner au président de la République une majorité », autour du « socle solide » de l'UMP, à laquelle pourraient se joindre « des centristes », ainsi que « des femmes et des hommes de gauche ».
 
François Fillon : « Nicolas Sarkozy proposera un contrat législatif avec une majorité présidentielle la plus élargie possible, au centre pour ceux qui le souhaiteront, et à gauche pour les personnalités qui veulent le rejoindre ».

Michèle Alliot-Marie : « la victoire de Nicolas Sarkozy intervient à l'issue d'une campagne où les choses ont été dites clairement ». Le président élu en a tiré une « responsabilité à l'égard de tous les Français, une responsabilité de rassemblement du plus grand nombre de Français ».

Jean-Louis Borloo : Nicolas Sarkozy a reçu « un mandat clair, stable, il lui appartient de rassembler pour réformer ce pays ».

Jean-François Copé :   « ce vote, c'est la décision d'un peuple qui aspire profondément au changement et cela commande un esprit de changement. Ce résultat, c'est aussi un moment d'histoire pour notre pays et aussi pour la droite et le centre ». « Nous avons une obligation de résultat ». Le score de Nicolas Sarkozy « nous engage ».

Alain Lambert : « le retard accumulé depuis ¼ de siècle dans la modernisation de notre Pays vient de se transformer en un appel puissant du peuple à la renaissance de la France ».

Yves Jégo : « pour que tout devienne vraiment possible, il faut que le nouveau Président de la République puisse disposer, dans un mois, d'une majorité solide et forte à l'Assemblée nationale ».

Publié dans sarkozy-2007

Commenter cet article