7 vérités contre les 7 mensonges de Mme Royal

Publié le par raph39

1 – Le Centre : Bayrou-Royal, la double méprise

Dès le soir du premier tour, François Bayrou a fait le pronostic de la victoire de Nicolas Sarkozy. Il parie sur l’échec et l’implosion du Parti Socialiste, ce qui lui permettrait de devenir le leader de l’opposition. D’où ses excès contre Nicolas Sarkozy.

Ségolène Royal a toujours méprisé les centristes, notamment dans sa région mais elle joue son va-tout en espérant que la confiture ministérielle attirera l’électeur centriste.

Donc, c’est à celui qui avalera l’autre.


2 – La Démocratie : la pratique de S. Royal, c’est le populisme

Sa démocratie soi-disante participative permet à des militants bien entraînés de prendre le contrôle de petits groupes qui prennent la parole au nom des autres. Dans un grand lycée poitevin de plus de mille élèves, 9 personnes seulement étaient présentes pour la réunion sur le « budget participatif ».

Plutôt que de dire sa position sur la place de la Turquie en Europe, elle préfère avancer masquée : mon avis sera celui des Français.


3 – L’emploi : le programme PS relancera le chômage

Par la généralisation des 35 h et par l’utopie du partage du travail, les socialistes tournent le dos à toutes les politiques qui ont réussi en Europe.
Les PME, commerçants et artisans, n’ont pas vocation à accueillir les jeunes en échec scolaire. L’artisanat moderne ne peut à lui seul corriger les erreurs du système éducatif. A l’opposé du contrat première chance, il faut aider les jeunes diplômés à s’engager dans les PME pour assurer leur avenir.
C’est par une politique adaptée de formation professionnelle, la sécurité sociale professionnelle, que l’on pourra aider les jeunes sans qualification.

12 derniers mois de L. Jospin = + 156 000 chômeurs
12 derniers mois de J. Chirac = - 250 000 chômeurs.


4 – La région Poitou-Charentes : désenchantement

En trois ans, entre deux élections, Madame Royal a perdu plus de 15 points. L’idée selon laquelle «elle séduit au loin et irrite au près » se confirme. Sur le terrain les électeurs entendent tous les mensonges : quand Madame Royal dit qu’elle a multiplié les initiatives dans sa région « sans augmenter les impôts », ceux qui paient la taxe d’habitation en Poitou-Charentes apprécieront : elle l’a augmenté de 11,78% la première année de son mandat.


5 – La politique étrangère : Nicolas Sarkozy avec Jacques Chirac

J’ai vu dans mes fonctions à Matignon, à plusieurs reprises, Nicolas Sarkozy Ministre de l’Intérieur approuver la position de Jacques Chirac pour la paix en Irak. Madame Royal dit le contraire : mensonge ! Dans sa conférence de presse sur la politique étrangère de la France, Nicolas Sarkozy a pris des positions toujours voisines de celles du Chef de l’Etat.


6 – La dette : les socialistes restent les champions

En 2006, la dette de la France a diminué de 40 milliards d’euros. L’origine de la dette en France vient des réformes socialistes qui n’ont été financées que par l’emprunt : nationalisations de 1981, recrutement de plus de un million de fonctionnaires de 1981 à 1995, passage de l’âge de la retraite de 65 à 60 ans,
35 H etc…
Le programme de Nicolas Sarkozy est au contraire compatible avec la réduction de l’endettement de la France.


7 – 2ème tour : la diabolisation contre l’information

Nicolas Sarkozy ne ressemble pas aux caricatures que la gauche a créé pour le diaboliser. Quand dans une campagne on fait un recours permanent aux attaques personnelles, on ne sert ni la démocratie, ni on convainc les électeurs.
La politique, ce n’est pas la mobilisation contre, c’est un choix positif pour un projet, pour un avenir, pour une relève. Les socialistes jouent trop avec les haines pour rassurer en profondeur les Français.
Au total, c’est Ségolène Royal qui inquiète.

Ecrit par Jean-Pierre Raffarin

Publié dans sarkozy-2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

debattons 22/05/2007 16:37

Voici un beau résumé des mensonges socialistes !Bravo

78 04/05/2007 20:45

http://jeunespop78.over-blog.com/