La scolarisation des enfants handicapés : la vérité sur les chiffres !

Publié le par raph39

Depuis 2002, le gouvernement n'a eu de cesse de rattraper le retard dans l'accueil des handicapés à l'école, hérité des socialistes.

Le nombre d'enfants handicapés scolarisés est passé de 89.000 à 160.000 entre 2002 et 2007
Aujourd'hui, 20.000 élèves handicapés bénéficient d'un accompagnement individualisé. Ils étaient 4.000 en 2003
Au 1er janvier 2007, on comptait 9 500 auxiliaires de vie scolaire individuelle contre 3 000 en 2002.
C'est la loi du 11 février 2005, votée à l'initiative du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui a prévu l'inscription automatique des enfants handicapés dans l'école de leur quartier. Trente ans après la grande loi de 1975 sur le handicap, toutes les associations concernées par cette question ont salué l'ensemble des avancées qu'a représenté l'adoption de la loi de 2005.
Et tenez vous bien : Le Parti Socialiste a voté contre cette loi.

Publié dans sarkozy-2007

Commenter cet article

christila 06/05/2007 14:49

Le parti socialiste n'a pas voté pour cette loi, pourquoi ? Votre réponse n'est pas complète.
N.Sarkozy n'avait même pas l'air au courant de cette loi 2005.  C'est vrai cependant que de 2002 à 2005 il n'y a rien eu si ce n'est mettre fin à ce qui avait été commencé.
C'est bien d'avoir fait quelque chose mais c'est loin d'être suffisant, en allant sur Internet en fouillant un peu on trouve beaucoup d'insatisfaits et de mécontents. Si la droite n'avait rien fait en 5 ans ce serait grave. Pourquoi avoir détruit ce qui existait dèjà ? J'aimerais que des enseignants qui ont été confrontés à cette situation en parlent ce serait mieux que vos cris stériles.  Je pourrais vous raconter mon expérience mais je n'en ai pas envie car vous ne cherchez pas à faire avancer le problème vous voulez seulement "taper " sur Ségolène Royal.

christila 06/05/2007 14:32

Nous avons tous vu Claude Allègre quitter furtivement des" lieux de droite" poursuivi par des journalistes auxquels il ne voulait pas répondre tant il avait  honte de lui même. Choisir cet exemple ne me parait pas judicieux. De plus que je suis contre les OGM en plein champ comme beaucoup de Français, pour la diminution du nucléaire puisqu'on ne sait pas quoi faire des déchets. Les découvertes des scientifiques ne sont pas forcément bonnes pour l'humanité : il suffit de penser aux retombées de Tchernobyl à l'amiante, aux pesticides, pour être un peu prudent.

raph39 04/05/2007 15:34

Claude allègre qui je pense n'est pas un homme de droite et a été aussi à l'origine du plan handiscol a tout de meme dit "hélas, elle n'a pas fait, pas plus que moi d'ailleurs, beaucoup de choses pour les handicapés, et celui qui a fait le plus pour les handicapés, c'est Luc Ferry". Il se dit outré "car ce qui a été dit, ce sont des mensonges. Il accuse Ségolène Royal d'avoir prémédité sa colère. Il a trouvé cette colère suspecte et probablement préparé."
Il n'est pas pour autant pour la droite mais il déclare que "la vérité doit être dite en politique".
Le plan handiscole mis en place par Ségolène Royal en 1999 est qualifié de "plan sans aucune mesure importante". Il va même plus loin puisqu'il affirme que dans le cadre de ce plan, les emplois n'ont pas été créés. Selon lui, les emplois d'accompagnateurs ont été créés par Luc Ferry, sous le gouvernement Raffarin. Claude Allègre regrette même de ne pas l'avoir fait.
Alors arretez la mauvaise foi et toujours croire que y a que la gauche qui s'occupe des plus faibles. Les AVS embauchées sous des gouvernements de droite font un travail formidable aux côtés des enfants handicapés et c'est leur manquer de respect que de dire qu'aujourd'hui rien n'est fait pour ses enfants.

Aurélie 04/05/2007 14:00

A Damien 39 : Je suis AVS donc je m'occupe d'enfants handicapés qui sont scolarisés en milieu ordinaire et en plus dans une école de quartier publique ! Les parents n'ont rien à débourser pour la scolarité de leur enfant quelque soit le temps durant lequel l'enfant est présent à l'école ! si cette dame paye c'est qu'elle doit faire appel à un autre service pour s'occuper de son enfant par exemple PEP .... Pour information actuellement l'éducation nationale recrute ou maintient les poste pour les AVS  pour les trois années scolaires prochaines donc pas question de supressions. Il y aura toujours des enfants en situation de handicap scolarisé en milieu ordinaire et cela c'est une grande chance pour tout le monde !

marianne 04/05/2007 12:46

"C'est la loi du 11 février 2005, votée à l'initiative du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui a prévu l'inscription automatique des enfants handicapés dans l'école de leur quartier."
Depuis quand suffit-il de voter une loi pour qu'elle soit appliquée ? Qu'a fait la majorité de droite pour que cette loi siot appliquée ? RIEN.